“La matière, une perception qui se compose et se décompose au contact de la lumière pour prendre une autre dimension, une autre forme et s’épanouir dans une nouvelle réalité très différente et lointaine de ses origines

Aristote indiquait j’appelle matière le premier « substrat », hupokeimenon, de chaque chose, d’où une chose advient et qui lui appartient d’une façon immanente et non par accident […] Les êtres sensibles sont des composés de matière et de forme, et la matière est le substrat du changement.” 



Next
Portfolios
Previous
Traits de femmes